Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.

La carte mentale au service de vos projets

Par le 29 décembre 2014

La carte mentale (ou schéma heuristique) est un extraordinaire outil de productivité et de créativité formalisé dans les années 1970 par le psychologue anglais Tony Buzan. Voici ce qu’il en dit dans son ouvrage « Dessine-moi l’intelligence », (Éditions Eyrolles) : « Le schéma heuristique est une manifestation de la pensée irradiante et par conséquent une fonction naturelle de l’esprit. C’est une technique graphique efficace qui fournit un moyen universel de libérer le potentiel du cerveau. »

La carte mentale au service de vos projets

 

A quoi sert une carte mentale dans un projet ?

Une carte mentale peut jouer un double rôle : génération d’idées et synthèse visuelle.

Génération d’idées

Lorsqu’on recherche des idées, on commence en général par écrire en haut de la page avec des phases et des énumérations. On procède de façon linéaire. Or, il est plus efficace de placer l’idée principale au centre, puis de laisser les autres idées se ramifier à partir du thème central en élaborant une sorte de réseau de neurones et de synapses.

Ce processus peut s’avérer particulièrement utile lorsqu’il s’agit d’explorer une situation nouvelle dans le projet, de trouver le maximum de solutions lors d’une résolution de problème, d’identifier les tâches à réaliser avant de s’organiser, ou tout simplement de préparer une réunion.

Synthèse visuelle

Parce qu’elle offre une vision globale et visuelle, la carte mentale fait ressortir avec force le contenu, le sens, moins noyés dans du texte inutile ou parasite.  La mémorisation est facilitée puisque les concepts et les connexions entre concepts apparaissent clairement.

La carte mentale constitue ainsi un excellent outil pour clarifier un problème complexe, ou pour synthétiser une prise de notes lors d’une réunion de travail.

Comment construire une carte mentale ?

Voici quelques conseils pratiques pour réussir vos cartes mentales :

  • Prenez une feuille blanche et positionnez-là en mode paysage;
  • Placez le sujet au centre de la feuille, en lui donnant si possible un caractère pictural (associer une image, ou une mise en forme colorée);
  • Puis ramifiez en branches (idées principales), en sous-branches (idées secondaires) : maximum 6/7 branches et 2 à 3 niveaux de profondeur;
  • Osez ajouter des branches secondaires pour donner envie à votre cerveau de les compléter !
  • Tracez des courbes plutôt que des lignes, et utilisez des couleurs stimulantes pour vos neurones;
  • Ecrivez sur chaque branche l’idée principale qu’elle porte, en un minimum de mots;
  • Ajoutez des images et des pictogrammes, qui apporteront de la puissance visuelle à l’ensemble.

Et surtout : osez développer votre propre style !

Plus vous prendrez de plaisir à réaliser vos cartes mentales, plus votre cerveau sera stimulé dans la phase de réalisation et d’exploitation de ces dernières.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fabien RAYNAUD Il y a 4 années

Le mind-mapping est un outil très précieux pour organiser et structurer sa pensée après une phase de brainstorming où potentiellement tout un lot d’idées ont fusées.
Il permet d’avoir une « vue d’hélicoptère » de l’ensemble d’un sujet et d’être capable de « zoomer » sur un axe dédié.
Personnellement, j’utilise XMind : la version gratuite est suffisamment riche et il est très simple d’utilisation.

Fabien RAYNAUD – http://www.FabienRaynaud.com

Répondre
    François Debois

    François Debois Il y a 4 années

    @Fabien : merci pour ce conseil d’outillage. J’utilise pour ma part Mind Manager, payant, mais très puissant ! Et j’utilise également papier et feutres en réunions, puis je photographie mes cartes mentales avec mon smartphone pour les historiser au format numérique.

Lucas Gruez Il y a 4 années

Bonjour
Merci à vous pour le partage de votre réflexion sur le mindmapping dans votre contexte professionnel. Je suis coordonnateur pédagogique, enseignant d’histoire géographie en collège et formateur dans l’Académie de Lille. J’utilise la pratique des cartes heuristiques dans mes classes et en formation, et persuadé de ce que ces outils visuels peuvent apporter, j’ai créé un blog pour partager le travail mené avec mes élèves et des collègues.
http://classemapping.blogspot.com/
J’ai également développé un outil de veille sur internet à propos des cartes heuristiques comme outil d’enseignement.
http://www.scoop.it/t/classemapping
Vos remarques sont parfaitement transposables dans de nombreux champs d’activités. C’est cette polyvalence des cartes mentales qui en font un outil particulièrement intéressant.
Cordialement
Lucas Gruez

Répondre
    François Debois

    François Debois Il y a 4 années

    @Lucas : merci pour ces partages ! J’adhère totalement au fait que le champ d’application des cartes mentales est très large (je m’en sers pour ma part également pour écrire mes bandes-dessinées :-))

ivan buisson Il y a 4 années

Bonjour, et merci François pour cet article
Je vous invite aussi voir les précieux articles de Mr Rémi Bachelet (https://www.youtube.com/watch?v=1-AtiS9LPjY)
Pour ma part, j’ai développé et commercialisé depuis 2006 VisualProjet (www.visualprojet.com) un logiciel de gestion de projet et plannings multi-projets qui intègre le mind mapping, soit pour créer les projets (à travers une réunion en brainstorming par exemple) ou cartographier des projets existants…

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.