Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.

Le management transversal sort de sa boîte

Par le 19 octobre 2015

En tant que chef de projet, vous êtes sans doute amené à manager des équipiers de façon transversale.

Si c’est le cas, il n’est pas impensable que vous vous posiez régulièrement des questions telles que : « comment bâtir ma légitimité ? », « Comment obtenir de l’adhésion alors que je n’ai pas de lien hiérarchique ? », « Quels sont les moyens dont je dispose pour réussir ma mission transversale ? »

Comment réussir ce défi de la transversalité ?

Jean-Pierre Testa et Bertrand Déroulède, praticiens du sujet, ont décidé de créer une « boite » qui renferme des repères pratiques pour s’installer dans ses fonctions et réussir à mener à bien sa mission transversale.

Voici en avant-première les premiers repères qu’ils ont souhaités partager avec nous sur le blog.

Testa v5.indd

Se positionner dans son rôle de manager transversal

Le manager transversal a besoin de se rassurer sur sa valeur ajoutée en identifiant les spécificités de son rôle, les enjeux de sa mission et les ressources dont il dispose. Il doit également construire sa légitimité en clarifiant son mandat afin d’impliquer plus facilement les acteurs.

Choisir sa stratégie d’intervention

Le manager transversal doit également comprendre son environnement et savoir le décoder pour mieux agir dessus. Il s’agit d’identifier des partenaires pour réussir et nouer des alliances. Une approche stratégique est nécessaire pour mobiliser les acteurs clefs et travailler en réseau.

Influencer sans lien hiérarchique

Dans une situation de management hors hiérarchie, comprendre les motivations des acteurs et savoir les convaincre sans imposer sont des talents nécessaires pour réussir sa mission transversale. La négociation coopérative est un levier pour construire durablement une relation coopérative et de confiance.

Partager les responsabilités de management avec les hiérarchiques

Le manager transversal doit clarifier son rôle par rapport au hiérarchique des acteurs afin d’éviter des conflits de légitimité ; il développe une posture de coach pour développer les acteurs en les aidant de manière approprié et en les soutenant.

Adapter sa communication à ses interlocuteurs

Bien communiquer suppose de s’adapter à ses interlocuteurs qui ont de besoins différents ; le manager transversal doit utiliser de bons canaux de communications pour faire passer ses messages à ses différents interlocuteurs.

Gérer des situations délicates

Les situations conflictuelles sont souvent nourries par de malentendus ; le manager transversal doit savoir trouver de bonnes réponses ; il sera également évalué sur sa capacité à dénouer des conflits.

Manager à distance

Le terrain de jeu du manager transversal se déroule dans un environnement de distances géographiques, culturelles, linguistiques, technologiques, spatiales ; il doit se cordonner à distance et s’adapter aux différents temps de ses interlocuteurs ; ses demandes de reporting doivent être attractives

Envie d’en savoir plus ? Alors, ouvrez la nouvelle « Boite à outils du management transversal ».

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.