Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.

Management de projet en mode hybride  : de l’émergence à la généralisation ?

Par le 9 octobre 2018

On constate depuis quelques années l’émergence de l’hybridation dans la gestion de projet. Cette tendance, qui vise à mixer les approches « prédictive » (waterfall) et « agile », s’intensifie. A titre d’exemple l’enquête annuelle du PMI® « Pulse of the profession » révèle qu’en 2018, 23% des chefs de projets déclarent mener leurs projets en mode Hybride. 

 

Survey of the Profession – Source PMI® 2018

Le concept d’hybridation est pourtant récent. Dans l’édition 2016 de l’enquête du PMI®, les mots « Hybride » ou « Hybridation » n’étaient pas du tout utilisés. Ils sont évoqués 4 fois dans l’édition 2017 et 8 fois dans l’édition 2018.

Les standards mondiaux du management de projet évoluent en intégrant l’hybridation

Un autre point intéressant concerne l’évolution récente des méthodes et des référentiels standards de conduite de projet.

D’une part, nous assistons à l’intégration de plus en plus large des principes de l’agilité dans les approches classiques du management de projet. C’est le cas avec le PMBOK® V6 du PMI® ou encore de certaines publications PRINCE2 récentes.

D’autre part, après avoir cantonné les méthodes agiles à des méthodes d’exécution des livrables de projet (ex SCRUM pour la phase réalisation d’applications), nous voyons désormais se déployer des modèles d’agilité à l’échelle (ex SAFe®) qui reprennent certains des principes souvent associés au mode classique waterfall (modalités de gouvernances, rôles, programme …)

Exemple d’évolutions récentes de standards méthodologiques projet


Pour mixer le mode Cascade et le mode Agile dans vos projets, nous vous recommandons la formation Cegos : Gestion de projet, gagner en agilité avec une approche hybride.


On constate donc aujourd’hui que les 2 approches Prédictives et Agiles, qui étaient quelquefois perçues hier comme inconciliables, ont désormais tendance à se fertiliser mutuellement.

Le défi de l’hybridation des projets : mixer les principes des approches Prédictives et Agiles

Dans leurs principes les approches Prédictives (waterfall) et Agiles semblent opposées.

En mode prédictif, la performance du livrable est fixée (spécifications, exigences,…) ; les coûts et les délais sont ensuite définis pour atteindre les exigences. Ces coûts et ces délais sont ensuite pilotés tout au long de la phase de réalisation du projet.

Le mode prédictif est dit « plan driven » : on définit un plan pour réaliser le projet et on cherche à le respecter tout au long du projet en limitant au maximum les changements sur les exigences relatives au livrable du projet.

En mode agile, ce sont les coûts et les délais qui sont fixés (par exemple les « budget box » et « time box » du sprint). La performance du livrable est déduite et optimisée en fonction de ces contraintes.

Le mode agile est dit « value driven » : on tente tout au long du projet -à chaque « sprint »- d’optimiser la valeur produite pour le client du projet en restant dans les contraintes de délais et de coût fixées.

Le défi de l’hybridation est donc de dépasser l’opposition de principe entre les approches agiles et prédictives :

Il s’agit en mode hybride, en fonction de la nature du projet, de prendre le meilleur des deux mondes, au niveau des bonnes pratiques opérationnelles : cycle de vie des projets, gouvernance, rituels, management de l’équipe, pilotage, rôle du client du projet, …

L’approche projet Hybride : ni nouvelle, ni unique

Quand on analyse nos pratiques en management de projet, nous constatons que nous avons déjà tous hybridé plus ou moins la manière de conduire nos projets.

Pour les adeptes du mode prédictif, vous avez déjà certainement recherché à livrer plus vite / plus souvent, à mieux prendre en compte les changements des besoins, à maximiser la valeur produite, à responsabiliser les équipes, etc.. Ces éléments sont autant de marqueurs du mode agile.

Pour les inconditionnels du mode agile, vous avez peut-être déjà structuré vos phases d’avant-projet, mis en place des instances de gouvernance, ou raccordé vos sprints à un jalonnement spécifique, etc..

Evidemment, en fonction des types de projets (innovation, industriel, système d’information) et des contextes de vos organisations, vous allez adopter des réglages hybrides différents (que nous aborderons dans des prochains articles sur ce blog).

Hybridation en mode projet : une réalité aux multiples visages

L’hybridation en mode projet est donc déjà une réalité qui va prendre une place de plus en plus importante.

L’hybridation recouvre de multiples réalités portant aussi bien sur la structuration du projet, son organisation, ses relations avec les parties prenantes, son pilotage, … ainsi que le mode de management de l’équipe projet.

En fonction des contextes et des types de projets, chacun pourra mettre en place son approche hybride en s’inspirant des principes agiles ou waterfall.

Je vous donne rendez-vous prochainement pour partager les différents leviers d’hybridation pour tirer le meilleur des deux mondes Prédictif et Agile.

En attendant, abonnez-vous au blog pour recevoir par mail les prochains articles.

Pour se certifier sur les approches agiles adaptées à tous les projets, nous vous recommandons la formation Cegos Obtenir la Certification AgilePM® - Agile Project Management Foundation

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.