Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.

Se connaître pour développer sa flexibilité dans les projets waterfall, agiles ou hybrides

Par le 19 novembre 2018

Dans l’article précédent nous avons partagé les constats suivants :

  • Il existe différents modèles de personnalités qui nous permettent de mieux cerner nos styles et nos traits de caractère.
  • Le modèle ProcessCom® propose 6 styles de personnalité que chacun de nous peut mobiliser.
  • Nous avons en particulier des traits majeurs (notre « base », notre « phase ») qui nous caractérisent.

  • En fonction de notre style, nous allons développer des préférences pour certaines dimensions du management de projet : la planification rigoureuse, l’animation de la dynamique d’équipe, la prise de risques…
  • Une équipe projet performante est une équipe qui mixte ces styles et qui permettra à chacun de faire bénéficier de l’équipe de ces points forts et préférences.

Mode Prédictif (waterfall), Agile : nos préférences, notre flexibilité

Chaque style est donc utile à la performance d’une équipe projet. Cependant, chaque style va trouver dans les modes prédictif ou agile ses propres zones de confort et de motivation.

Exemple de caractéristiques des modes prédictif ou agile
motivantes pour chaque Style Process Com®

Même si nous avons pris soin de présenter ces éléments de motivation de manière équilibrée dans la figure ci-dessus, on perçoit rapidement que certains profils se sentiront plus à l’aise dans des projets menés en mode « waterfall » tandis que d’autres profils préféreront plutôt les projets menés en mode agile.

A titre d’exemple, si l’on considère le « travaillomane », on comprend que les caractéristiques du mode prédictif lui conviennent bien. Le planning est structuré, le travail est organisé, on sait précisément qui fait quoi quand …. Toutes ces caractéristiques du mode « waterfall » correspondent bien à son besoin de structuration logique et temporelle.


Pour mixer au mieux les différents mode de projet, nous vous recommandons la formation Cegos : Gestion de projet, gagner en agilité avec une approche hybride.


 

Dans la représentation ci-dessous nous avons donc positionné de manière schématique nos préférences pour les modes agiles et prédictifs en fonction de nos profils Process Com®

Mode Hybride : développer notre flexibilité comportementale

Dans le contexte de développement massif du mode projet hybride on retrouve désormais mixées des caractéristiques des modes agiles et traditionnels : sur le plan de l’organisation, de la méthode, de la posture ou de l’état d’esprit.

Le fait que ce mélange des approches puisse coexister au sein même d’un projet -dans une phase, sur un lot, dans une pratique …- implique que nous devons développer de plus en plus notre flexibilité comportementale.

Pour ce faire, il nous faut d’abord prendre conscience de nos préférences comportementales pour mesurer la flexibilité qu’il nous faut développer pour passer des modes Prédictif à Agile et inversement.

La dimension humaine de cette nouvelle « culture projet hybride » ne concerne pas seulement l’équipe projet mais aussi l’ensemble de la gouvernance et des parties prenantes.

Un des enjeux du déploiement du mode hybride va bien porter sur cette dimension humaine et notre capacité collective à développer notre flexibilité comportementale.

Nous verrons dans un prochain billet comment des ateliers de formation vont permettre de faire évoluer cette culture projet pour permettre à tous les acteurs de se comprendre et de mieux fonctionner ensemble quelle que soit l’approche utilisée dans le projet : prédictive, hybride, agile.

 

Pour vous former aux méthodes hybrides, voir la formation Gestion de projet : gagner en agilité avec une approche hybride.

 

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.