Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.

Management de projet hybride : vers une démarche agile ou prédictive ?

Par le 18 février 2020

Pour réaliser un projet, il est nécessaire de choisir quelle approche utiliser. En effet, vous devez déterminer en amont la méthode qui correspond le mieux à votre stratégie, à votre organisation et à vos challenges. Deux méthodologies sont souvent utilisées en management de projet : le prédictif et l’agile. Toutefois, dans certains cas, les deux méthodes peuvent s’appliquer. Nous parlons alors de management de projet hybride.

Management de projet hybride

Les caractéristiques du management de projet hybride

Lorsqu’on développe un projet en mode hybride, certains lots du projet peuvent être faits en mode agile et pour d’autres la démarche agile s’avère inadaptée. Je vous propose dans ce billet un critère simple permettant d’orienter votre choix : la pente de la courbe d’impact d’une modification sur les objectifs du projet (coûts et ou délais).

management de projet hybride

À lire >> L’équipe, un critère essentiel pour choisir une approche projet


Que signifie ce critère ?

Prenons 2 exemples afin de l’illustrer :

  • Si je réalise les plans d’un bâtiment, une demande de modification de mon client va nécessiter de modifier les plans. L’impact est relativement léger et la pente de la courbe est faible. J’ai intérêt à travailler en mode agile afin de co-construire les plans de manière itérative avec mon client.
  • Par contre, si le client me demande une modification nécessitant de déplacer un pilier de structure alors le que le béton de la structure est coulé, cela engendra un lourd impact sur le coût et les délais qui deviendront très importants. La pente de la courbe est forte. Ces coûts intègrent la perte des travaux déjà réalisés (coûts dits échoués), d’éventuels coûts de destruction et des coûts de re-développement, etc.

Ainsi, dans un même projet, une phase peut être conduite en mode agile alors qu’une autre phase devra être conduite en mode prédictif.

management de projet hybride

Dans l’exemple ci-dessus, avant le point de non-retour, la tâche peut être conduite en mode agile (par exemple : phase de conception d’un bâtiment, développement de fonctions logicielles).
Après le point de non-retour, la tâche doit être conduite en mode prédictif (par exemple : phase de réalisation du bâtiment, infrastructure informatique).

Adaptez son approche en tenant compte des personnalités et des situations avec la formation Cegos : Management : les fondamentaux

Autre dossier sur le même thème

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.