Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.

Management de projet hybride : la blog Série

C’est bien souvent du côté de l’humain qu’il faut aller chercher la raison de l’échec ou du succès des projets. C’est pourquoi Raoul Adam vous propose un angle original pour cette blog série sur le management de projet hybride. Une fois posées les caractéristiques du mode hybride vs modes agile et prédictif, Raoul Adam vous invite à explorer les représentations, croyances et préférences associées à chacun des modes. Il utilise ensuite la grille de lecture du modèle Process Com® pour montrer comment chacun peut prendre conscience de ses préférences pour les projets menés en mode waterfall ou Agile et comment chacun doit développer sa flexibilité en mode projet.

Management de projet en mode hybride  : de l’émergence à la généralisation ?

On constate depuis quelques années l’émergence de l’hybridation dans la gestion de projet. Cette tendance, qui vise à mixer les approches « prédictive » (waterfall) et « agile », s’intensifie. A titre d’exemple l’enquête annuelle du PMI® « Pulse of the profession » révèle qu’en 2018, 23% des chefs de projets déclarent mener leurs projets en mode Hybride. 

Identifier ses préférences personnelles dans les projets agiles, waterfall et hybrides

Dans l’article précédent « A chacun son style », nous avons partagé les constats suivants : Jusqu’à récemment les modes projets Prédictifs (waterfall) et Agiles étaient souvent bien séparés. Cela permettait aux acteurs et aux parties prenantes de fonctionner dans des repères managériaux et des comportementaux clairs. Désormais, le mode projet hybride se développe en associant -en fonction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.