Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.

Mettez de la créativité dans vos projets : l’inversion

Par le 10 août 2015

Mettez de la créativité dans vos projets : l'inversion

Avez-vous remarqué que nous avons en règle générale beaucoup plus de facilité à trouver ce qu’il ne faut pas faire que ce qu’il faut faire, ou à formuler ce qui va mal que ce qui va bien ?

Cette énergie du « contre » peut se révéler un atout précieux dans le cadre d’une démarche de créativité dans votre projet, à partir du moment où elle est bien canalisée.

C’est le sens d’un outil que je vous invite aujourd’hui à découvrir : l’inversion !

Inverser pour trouver des solutions originales

L’inversion s’avère particulièrement utile lorsque vous avez le sentiment d’atteindre un taquet avec votre équipe dans la résolution d’un problème, et qu’il faut dépasser les représentations ou modes de fonctionnement habituels.

Elle s’organise de la manière suivante :

  • Décrire dans le détail le problème d’origine à régler (par exemple : comment réussir une réunion de lancement dans le cadre d’un projet ?).
  • Inviter les participants à formuler toutes leurs premières idées spontanées par rapport au problème.
  • Reformuler le problème en inversant l’objectif (par exemple : comment être certain de faire échouer une réunion de lancement ?)
  • Rechercher des idées qui répondront à ce nouvel objectif, en utilisant les règles du brainstorming (par exemple : organiser la réunion à deux heures du matin, démotiver les équipiers du projet en montrant à quel point le projet est sans intérêt…).
  • Revenir au problème initial, et inverser les idées qui ont été formulées lors de la phase précédente (par exemple : choisir le créneau horaire qui permettra à tous les équipiers d’être présents, préparer 3 arguments pour vendre l’intérêt du projet…)
  • Approfondir les idées clés.

Comment ne pas se faire inverser pendant l’inversion ?

Lorsque les participants recherchent des idées dans le cadre du problème inversé, il est important qu’ils les détaillent suffisamment. Par exemple, si un participant propose de prévoir une durée très longue afin de faire échouer une réunion de lancement, il faut lui demander de préciser ce qu’il entend par « longue » et en quoi cela va garantir que la réunion sera un échec.

D’autre part, il existe toujours un risque de dérapage dans le registre de la dérision lors d’une inversion (par exemple : « des extraterrestres débarquent au cœur de notre réunion ! »). Plutôt que de recadrer les participants, invitez-les, là encore, à préciser leur idée (« qui sont les extraterrestres au sein de notre entreprise selon toi ? », « quel moment de la réunion leur irruption causerait-elle le plus de dégâts ? »).

Bien souvent, lorsqu’on revient sur le territoire du problème initial, les idées qui vont être formulées seront redondantes avec la liste des premières idées. Il convient alors de déterminer à chaque fois en quoi elles viennent les compléter ou les détailler.

Vous voulez voir un exemple concret d’inversion : c’est ici !

Pour en savoir plus sur cet outil de créativité, et en découvrir de nouveaux :

bao-creativite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fabien RAYNAUD Il y a 3 années

Merci pour cet article et cette technique que j’ai déjà utilisée par le passé et qui m’a déjà donné de bons résultats.
Quand on ne sait pas très bien ce que l’on veut, on a (en général) une très bonne idée de là où on ne veut PAS aller. Cadrer ainsi, peut aider à trouver une bonne solution à son problème.

Fabien RAYNAUD
http://www.FabienRaynaud.com

Répondre
    François Debois

    François Debois Il y a 3 années

    @fabien : Merci pour ce commentaire. L’inversion peut également être utilisée pour préparer la recette (le test) d’une solution, en se posant la question suivante : »qu’est-ce qui nous ferait dire que cette solution ne marche pas ? ». cela permet d’obtenir l’inventaire complet des critères à tester 🙂

Ivan Il y a 3 années

La créativité, qui est une association d’idées, peut être quelque chose de très intéressant si on l’utilise intelligemment.
On n’a nullement besoin d’être un génie ou un artiste pour accomplir de belles choses.
Il faut juste sélectionner les bonnes idées parmi celles trouvés. La suite de l’idée que je veux véhiculer dans ce petit guide gratuit:
http://www.webreussite.com/creativite/sp/index.html

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.